Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Retourner à l'accueil !



   Pour revenir à l'accueil,
   Cliquez sur la palette !

 

Bienvenue...

 





 

 

  



Mes nouveaux articles :


Archives

/ / /







 

La peinture à l’eau, c’est plus écolo !

 

La plupart des peintures dégagent une quantité importante de composés organiques volatils, surtout lors de la pose, et contiennent des additifs qui peuvent rester toxiques longtemps.Composée principalement de liants (résines), de solvants et de pigments, la peinture est un mélange complexe. Pour connaître la composition des produits, le consommateur peut demander les fiches de sécurité, que le fournisseur est en principe tenu de lui remettre : elles mentionnent la composition, les risques et mesures de prévention, mais sont difficiles à décrypter par les non-spécialistes.

Les risques :

Le liant, généralement une résine synthétique, assure l’adhérence de la peinture au support. Il en est le principal constituant. Utilisés dans les liants, certains éthers de glycol sont très toxiques. Les résines synthétiques peuvent provoquer des irritations et des allergies de la peau, des irritations des voies respiratoires, de l’asthme.

Les solvants organiques (toluène, xylène, trichloréthylène…) sont des COV particulièrement dangereux. L’inhalation de leurs vapeurs, même à de faibles concentrations, a des effets narcotiques et provoque des troubles digestifs. Des inhalations répétées et prolongées peuvent provoquer des maladies de l’appareil respiratoire, des lésions du foie et des reins. En desséchant la peau, ils favorisent l’apparition d’allergies. Leur utilisation dans des locaux confinés et l’accumulation des vapeurs peuvent être une cause d’explosion et de brûlures graves.

Les pigments contenant des métaux toxiques (cadmium, chrome et plomb) sont dangereux pour la santé et l’environnement. Ces métaux toxiques intègrent le cycle de l’eau, puis la chaîne alimentaire, et ne sont pas éliminés par les organismes vivants. Ils provoquent des intoxications chroniques ou aiguës, parfois mortelles.

Que choisir ?

Il faut préférer les peintures à l’eau ou acryliques aux peintures à l’huile ou glycérophtaliques ; moins dangereuses, elles contiennent néanmoins souvent des éthers de glycol. La plupart des peintures naturelles "écologiques", sans solvants, sont à base de résines et de pigments naturels. Elles utilisent des produits qui permettent de peindre sans s’intoxiquer et sans dégrader l’environnement.À défaut, les peintures arborant le label "NF Environnement" ou l’Écolabel européen ont des exigences écologiques inférieures, mais c’est un premier pas vers des produits moins polluants.





INTRODUCTION 

Depuis la seconde guerre mondiale, les produits synthétiques d’origine pétrochimique ont, en grande partie, détrôné les huiles végétales naturelles et les bases de la résine dans la fabrication de la peinture. Ceci a eu pour effet l'accroissement d'émissions de polluants (type COV*) dans l'atmosphère et son corollaire la pollution des sols, des eaux, de l’air.

Actuellement, la politique de réduction des émissions de COV tente de limiter le développement de cette catégorie de peinture à base solvant d’origine pétrochimique au profit de peinture en poudre (pas de solvant) ou de peinture en phase aqueuse (quantité moindre de solvant). De façon générale, les peintures aujourd'hui sont moins toxiques mais celles à base solvant d’origine pétrochimique représentent encore plus de la moitié de celles utilisées en milieu industriel et demeurent une part importante de nos déchets domestiques dangereux. Un retour à l’utilisation de peintures naturelles s’effectue, avec moins de dangers pour ceux/celles qui la fabriquent et ceux/celles qui l'utilisent.

 

 

Le terme « peinture » est toujours suivi de la désignation chimique du liant utilisé. Par exemple, une peinture au latex utilise le latex comme liant.

Une peinture est toujours composée de :

1. liant (appelé résine qui va servir de "colle/ durcisseur''),

2. un solvant (diluant) qui va permettre de dissoudre ce liant et d'avoir une formule liquide,

3. des pigments,

4. des additifs ajoutés pour améliorer les caractéristiques.



Saviez-vous que...

Les produits utilisés dans nos maisons, comme les peintures d'intérieur, undefinedsont responsables de la toxicité de l'air intérieur, une toxicité généralement supérieure à la pollution atmosphérique extérieure

Le glycol (un COV important) est uniquement ajouté à la peinture pour que celle-ci ne gèle pas durant le transport

Les peintures blanches annoncées sans COV peuvent tout de même en contenir si on les colore

 

 

 

 COV ?

Les composés organiques volatils forment une bonne partie des polluants chimiques domestiques. Le formaldéhyde, le benzène, le toluène, des alcools, des essences minérales et les gaz combustibles (propane, etc.) sont les COV les plus courants. Ils peuvent provoquer des étourdissements, des nausées, la fatigue et bien d'autres symptômes. Ils se retrouvent notamment dans les meubles, les panneaux d'agglomérés, la peinture et les produits ménagers.


Exemple d'un COV et de sa nocivité :

LE TOLUÈNE :

Il est très volatile, irrite la peau, agresse l’organisme, cause des vertiges, nausées, maux de tête. Il est allergisant et peut endommager le foetus. Une trop grande concentration de toluène évaporé dans l’atmosphère génère un risque d’inflammabilité et un danger potentiel pour les oreilles. Deux solutions possibles pour les industriels :


Remplacement du toluène par des matières moins toxiques


Récupération et réutilisation des solvants

 

 



On distingue différents types de peintures selon la provenance des composés et la nature du solvant de base

LIANTS

Résines synthétiques

Ou

A base d'huiles végétales

 

SOLVANTS

À l'huile
hydrocarbures (white spirit, toluène, xylène...) particuliérement toxiques lorsqu'ils se volatilisent dans l'air (durant plusieurs semaines après application de la peinture). I ls peuvent provoquer des troubles neurologiques, digestifs, respiratoire ou des allergies

À l'eau
acryliques ou latex : moins toxiques car le solvant principal est l'eau mais elles peuvent encore contenir jusqu'à 10% de solvants nuisibles

À L'huile
extraits naturels (essence de térébenthine
balsamique, distillats d'agrumes...) ne sont pas complémentements inoffensifs pour autant


PIGMENTS

Les plus toxiques sont ceux à base de métaux lourds comme le plomb, le zinc, le chrome, le admium... responsables d'intoxocations

Ou

De nature végétal (valériane, thé, oignon...) ou minérale (terre de sienne, oxydes de fer...)

 

 

 

Il existe trois principaux types de peinture selon les diluants et les liants utilisés; la peinture à l’eau (ou latex), la peinture à l’huile (ou alkyde), et les peintures naturelles.



Tableau 1
Peintures courantes (grande disponibilité sur le marché de la peinture)


 

Peintures Latex

Peintures Alkydes

Composition

• sont diluées avec de l’eau

• appellées peintures au latex (même si elles ne renferment pas de véritable latex)

•des peintures issu de récupération post-consommateur sont disponibles

• renferment un diluant à base de solvant

• font appel à des résines de polyester appelées alkydes

•des peintures issu de récupération post-consommateur sont disponibles

Avantages

• s'appliquent facilement, résiste à la décoloration

• ne dégagent pas de forte odeur

•ont tendance à (pour celles ayant une forte teneur en acrylique) posséder une peau plus résistante

•sont faciles à nettoyer avec de l’eau et du savon

•à une certaine perméabilité à la vapeur d'eau

•sèchent rapidement

• plus durables

• offrent un fini plus brillant et durable

•adhèrent bien à la surface

•résistent à l'humidité, l'usure, la décoloration et les tâches.

•peuvent s'appliquer sur une peinture à l'eau (mettre un apprêt avant)

Inconvéniants/
Toxicité

• ne permettent pas aux murs de respirer, ne sont pas biodégradables.

• sont toutefois moins dommageables pour la santé et l’environnement que les peintures à l'huile.

•demeurent des produits chimiques

•peuvent être classées «zéro cov»

•peuvent contenir d’autres polluants chimiques exempts des régulations gouvernementales puisque non reconnus en tant que cov : le téflon, les phtalates reconnus pour être des perturbateurs du système endocrinien, etc.

• dégagent des odeurs fortes au moment de l'application

• moins bonnes pour la santé

•nécessitent de recourir à un solvant pour le nettoyage des pinceaux et rouleaux, exigent l’emploi d’essences minérales.

•l'alkyde extérieur est plus lent à sécher

•ne permettent pas aux murs de respirer, ne sont pas biodégradables.

Utilisations que nous recommandons

• Sans recours aux peintures naturelles, utilisez des formulations sans COV pour les travaux généralisés.

• À éviter, sauf dans certains travaux comme le fer forgé extérieur ou l'huile donne la meilleur durabilité.

Conseils

• Bien nettoyer les murs avant de commencer Appliquer toujours une couche d'apprêt, et une fois sèche, éffectuer un léger ponçage. Il est très difficile de se procurer le l'apprêt sans COV (au Québec).

• Les peintures annoncées sans cov peuvent tout de même en contenir si on les colore (à moins de prendre une base blanche).

•Pour le crépis et les enduits terre à l'extérieur, c’est une grande erreur d'utiliser une peinture au latex ou à l'huile qui ne sont pas perméables à la vapeur d'eau

 

 

 

Tableau 2 
peintures moins courantes – peintures naturelles (peu ou difficilement sur le marché)

 

Peintures naturelles

Peintures minérales au silicate

Peintures au lait ou à la caséine

Enduits naturels à la chaux

Composition

• faites à 97% d'ingrédients minéraux dissous dans l'eau

• pigments naturels

• caséine (extrait du lait), chaux, eau

• pigments naturels (charbon, acines, baies, graines, minéraux)

On parlera plus de processus d'obtention de la chaux, qui entend calcination de la pierre calcaire/ se référer à la fiche

enduits

Caractéristiques

• élaborées à partir des végétaux et des minéraux que l'on trouve dans la nature.

• se composent d’ingrédients qui proviennent pour la plupart de sources naturelles

• renouvelables et biodégradables.

• n’utilisent que des ingrédients d’origine végétale : des liants à base d’huile de lin, de ricin, de cire d’abeille etc., des solvants à base d’agrumes et des pigments végétaux ou minéraux.

on peut parler de famille nombreuse ; 3 types de chaux, aérienne, semihydraulique, hydraulique

Avantages
particuliers et
propriétés

• sans cov

• résistantes aux moisissures et champignons

• peintures qui respirent

• couleurs naturelles haleureuses qui résistent à la lumiére

• durables

• ininflammables

• sans danger pour l'environnement, iodégradables, et non toxiques

• aucun additif, pas de dérivés pétrochimique donc sans COV

• adhèrent à presque toutes les surfaces

• grande durabilité

• séchage rapide

• couleurs riches et fini mat

• sans odeur lorsque séchent

• ininflammables

• permettent un fini rustique (artistique)

• disponibles en poudre, évite le surplus

• écologiques

• anti-allergiques, antistatiques, antifongique, esthétiques.

• capacité de régulation de l'humidité des enduits à la chaux quand associés à des supports monomurs minéraux et transpirants;puissantes régulatrices d'humidités

Inconvéniants

• un ingrédient végétal n’est pas forcément inoffensif

• certaines personnes peuvent être allergiques aux terpènes d'agrumes contenus dans les peintures naturelles à solvant

• moins toxiques pour l'homme et l'environnement à la fabrication, à l'application, pendant la vie du produit et son recyclage.

• temps de séchage plus long

• Leur mise en oeuvre requiert une bonne dextérité

• une formation s'impose

• si engagement d'un artisan, les coüts peuvent être élevés

 

• ne se conservent pas longtemps

• ne conviennent pas aux endroits humides

Utilisations

• Murs en maçonnerie, murs en crépi, en terre.

• murs intérieurs, plafonds, poutres, boiseries

• se référer aux directives du fabricant

• Intérieur, extérieur Murs en maçonnerie, murs en crépi, en terre.

• les supports adéquates :enduits minéraux non traités (chaux, ciment, argile), les pierres à l'intérieur.

• adhère mieux sur un enduit frais

• Sur enduits au plâtre, à l'argile, sur des plaques de plâtre et plâtre/cellulose, passer auparavant une couche d'apprêt à la caséine

• Ne pas appliquer sur du papier peint, des peintures dispersion, des laques et à l'extérieur. Les anciennes peintures à la colle doivent être lessivées complètement avant tout travail à la peinture à la chaux.

Conseils

• Pour toute base minérale, utiliser une peinture minérale

• Choisissez les produits fournissant la liste la plus de taille de leurs composants


 








Certifications écologiques

En Europe – En France

Il existe deux éco-labels officiels délivrés en France :
NF Environnement et le label écologique communautaire

 

Même si ces certifications offrent des garanties notamment sur la teneur en COV (acceptation d'un taux minimale) et respectent un cahier des charges solide, ces dernières ignorent d'autres polluants (hydrocarbures aromatiques, éthers de glycol...). Certains fabricants ne souhaitent pas obtenir de certifications car leur produit ne contienne ni COV ni tout autre polluant.






Recyclage de la peinture



Le processus traditionnel, industriel de la fabrication d'une peinture.

Achat de matière vierge ( résine, pigment, colorant, produit de charge etc etc.), formulation de chaque produit exclusif à chaque fabricant, produit offert en majorité ; base de peinture qui seront teintées au magasin.


Le processus de traitement des peintures usagées chez vous : le recyclage en quoi consiste t-il ?
les restants de peinture type architectural sont notre matière première, nous trions les produits ( latex, alkyde, teinture ) ensuite les couleurs ( 20 couleurs du blanc au noir en passant par toute la gamme ) avec cette matière première de 20 couleurs nous pouvons produire nos 16 couleurs standards de notre chartre.


Récupération - Où aller déposer mes restants de peinture ?

Municipalités, Éco-centre, détaillant et collecte ponctuel, vois l’endroit le plus près de chez vous.


Existe-t-il des produits acceptés, produits non acceptés, vos conseils pour le recyclage...

Produits visés et produits non visées, les contenants vides (couvercle enlevé et intérieur sec) peuvent aller dans le bac de recyclage, laisser toujours les restants de peintures dans leurs contenants d’origines.


Pourquoi recycler ?
 

• 

parce que c'est regrettable que ce qui peut encore servir se retrouve dans un site d’enfouissement

• 

plusieurs de ces résidus peuvent devenir des polluants. produisent des vapeurs toxiques lorsqu’ils sont incinérés

• 

une partie de la solution à la surconsommation et à l'obésité des dépotoirs

• 

Préférez pinceaux, brosses, rouleaux, aux bombes et pistolets. Ces derniers vaporisent beaucoup les polluants et créent beaucoup de perte. Nettoyez les pinceaux dans un vieux récipient et récupérez les solvants dans un flacon fermé...

• 

le statut de "surplus" plus que celui de résidu". Ces surplus peuvent être récupérés, ce qui évite qu’ils aillent contribuer à la contamination des sols et de l’eau.


La prochaine fois que vous aurez à acheter de la peinture, il serait bien de privilégier une peinture au latex plutôt qu’à base d’huile. Les solvants et les alkydes contenus dans les peintures à l’huile sont à la fois toxiques, corrosifs et inflammables. La peinture au latex est beaucoup moins nuisible pour l’environnement. Et pourquoi ne pas faire un pas de plus et acheter de la peinture recyclée ?

 

 

 

peintures à faire soi-même 


Détrempe à l’oeuf



La détrempe est une couleur délayée dans de l’eau additionnée à un agglutinant (colle, oeuf, goume). 2 parties de jaune d’oeuf, 3 parties de miel, 1 partie de vernis à l’huile de lin, 1/4 de partie de savon. Mélanger le jaune d’oeuf, l’huile et le miel en battant avec un pinceau à poils courts. Passer de temps en temps avec le pinceau sur un morceau de savon de Marseille jusqu’à obtention d’une émulsion ayant la couleur de la crème. On peut y ajouter des pigments à la craie ou de diverses couleurs.

Une peinture = liant (qui va servir de "colle") + un solvant qui va permettre de dissoudre ce liant et d'avoir une formule liquide + pigments + additifs ajoutés pour améliorer les caractéristiques.



Peinture à la caséine


Dissoudre 15 grammes de borax dans une demi-tasse d’eau. Y ajouter 250 grammes de fromage blanc maigre. Laisser reposer une heure. Pendant ce temps, mélanger de la craie en poudre à de l’eau pour en obtenir une bouillie liquide. Répartir cette bouillie dans trois verres et y ajouter des pigments. Après une heure de repos, mélanger la bouillie colorée à la même quantité de mélange fromage blanc et borax. La peinture est terminée. Elle doit être utilisée rapidement car elle se fluidifie et ne se conserve que trois jours.






Partager cette page

Repost 0
Published by